Agrandissements

Ma pratique du collage se confronte souvent à la contrainte des matériaux : l’installation de papiers pour la plupart fragiles nécessite notamment des précautions. La reproduction, comme ses corolaires le recyclage ou bien encore la digitalisation des images, font partie de ma réflexion.

En ce début de 21 ème siècle, l’image reproductible, multipliable et digitalisée, constitue-elle pour autant un collage?

Mon intérêt ne se limite pas seulement à fabriquer d’autres images. Bien entendu, je produis de nouvelles images, mais ma démarche est plus proche de celle du linguiste ou encore de l’anthropologue, en ce sens où je travaille sur les contextes et la « traçabilité » des images. Cela m’amène à développer des dé-multiplications, des micro-installations, ainsi que des agrandissements de collages en 2D et en 3D.

J’ai choisis de préserver la composition de certains de mes collages de petits formats en les agrandissant et en retouchant certains détails. C’est une manière, certes de m’auto-citer, mais ce procédé me permet de communiquer ce que j’ai à dire sur le monde avec plus de « visibilité ».