Les stalagnautes
(pour astronautes et stalactites)

Cette série s’inspire de mes travaux antécédants des sphères. Cette dernière prend acte de la liberté qu’offre une vision universaliste, quand la perception de la dimension dans laquelle nous évoluons resterait ouverte sur l’extérieur, sur les infinis et sans aucunes frontières d’être dans le cosmos. Une culture de fait propre à notre période historique et au sentiment de notre vie sur Terre. Certains donnent des hypothèses de transhumanisme, d’autres de changer le nom de notre planète en Océan, enfin d’autres encore envisagent des mises en rapports originales.

Cette série résulte de la combinatoire de paysage avec personnage, d’effets de mouvements et de stalactites sur des sphères dessinées. Les paysages pris depuis des drones me permettent de jouer à des perspectives diverses depuis la hauteur perpendiculaire pour mettre en rapports les éléments de chaque collage. La hauteur ainsi proposée donne une impression de 3-ième dimension à des images plates qui ne le sont que dans la 2-ième. Ce choix optique me permet de réitérer à son tour le sens de la combinatoire proposée.

Ces exercices de style consistent aussi à placer du mouvement pour lui-même et pour les personnages des astronautes. C’est une modalité de réfléchir en raccourcis à la place et au rôle de la figure dans son contexte. Rattachant ludiquement ces travaux-ci à toute une tradition figurative du paysage. Et remplissant ainsi mon autre objectif actuel, qui est de faire visiter des lieux par des formes ou des œuvres créées telles mes sphères, mes Oblò ou ces stalagnautes: ouvel uomo erectus de notre temps ?